Your browser does not support JavaScript!


Moteur Ecoblue – l’invention révolutionnaire parmi les moteurs Diesel

Ecoblue campere

Le 1er septembre 2016, la norme Euro 6, qui fixe les normes européennes d'émission, a commencé à inclure les véhicules utilitaires. La limite maximale d'émissions d'oxyde d’azote a été établie à 400 mg/kWh et donc, elle a été réduite de 80 % par rapport aux limitations incluses dans la norme Euro 5. La limite maximale d'émissions de particules a été réduite de 66 % et s'élève à 10 mg/kWh. La plupart des constructeurs ont décidé de moderniser les moteurs utilisés précédemment. Tandis que Ford a fait encore plus - il a décidé d'offrir à ses utilisateurs un tout nouveau dispositif, construit de zéro. En dépensant 400 millions de livres, il a construit un site de production de moteurs moderne à Dagenham (Royaume-Uni) qui a produit une nouvelle famille de moteurs Diesel, ayant le nom de code PANTHER.


Le nouveau turbodiesel 2.0 EcoBlue a remplacé l'ancien 2.2 TDCi Duratorq. Pour le moment il est disponible en trois niveaux de puissance: 105 ch, 130 ch et 170 ch qui peuvent atteindre même 405 newton mètres!

Adblue - Ford Transit - Transit Center La goulotte de remplissage AdBlue se trouve juste en dessous de la goulotte de remplissage de carburant. Cela facilite significativement le remplissage d’un réservoir.


Ce nouveau bloc turbodiesel à 4 cylindres et à injection directe est doté d'une cylindrée égale à 1 995 cm3. Il est également compatible avec la norme Euro 6 grâce notamment à la technologie SCR (réduction catalytique sélective) et le réservoir de 21 litres de fluide d'échappement diesel applé AdBlue. Le fabricant veille à ce que telle quantité de fluide suffira pour faire 10 000 kilomètres. AdBlue permet de réduire des émissions des oxydes d'azote (NOx) nocifs contenus dans les gaz d'échappement des moteurs diesel et les convertir en azote et en vapeur d'eau non nuisibles à la santé.


Les essais effectués sur ce moteur de nouvelle génération EcoBlue révèlent qu’il rend les émissions de CO2 et la consommation abaissées jusqu’à 13% par rapport à l’ancien 2.2 TDCi. Cela signifie que le nombre de grammes de dioxyde de carbone émis par kilomètre est tombé à 157. Le constructeur promet que ce nouveau bloc doit être soumis à la révision à intervalle de deux ans ou 60 000 kilomètres.


Comment c’est relié à la pratique?

Grâce à gentillesse de l’entreprise Camel Camp qui vend, entretient et loue les camping-cars, nous avons eu l’occasion de tester le moteur EcoBlue de puissance 170 chevaux monté dans le Ford Transit Camper (modèle : Elliot) d'une masse totale d’environ 3100 kilogrammes. Avant de commencer l'essai, le kilométrage de la voiture était de 32 kilomètres à peine. Mais quelle était notre première impression après le démarrage du moteur? Il nous a surpris par son fonctionnement très silencieux, en dépit de l’insonorisation du compartiment moteur mauvaise. À cet égard, son fonctionnement peut être comparé à celui du bloc quatre cylindres (connu principalement pour être utilisé dans le fameux BMW) – il est à peine audible dans la cabine de conduite pendant le fonctionnement au ralenti. Nous n’avons pas remarqué de bruits de cliquetis non plus, ceux qui sont souvent arrivés aux moteurs 2.2 TDCI.


Dans ce nouveau moteur Diesel Ford EcoBlue de 2.0 litres de cylindrée a été utilisé une complètement nouvelle architecture. Sa construction apporte les solutions de pointe en se qui concerne la turbocompression, l’injection de carburant et le système de combustion ainsi que les éléments qui réduisent les frottements.




Saviez-vous que ... ?

Nos autres articles de blog:

vide
French Social Media